Origines et différentes phases du projet de recherche du CELT

Voici, dans le document téléchargeable suivant, une présentation des origines du projet du CELT et de ses différentes phases. Elle a été rédigée par Fabrice Riem, et exposée le 23 février 2021 lors de la rencontre entre le CELT et l’UMAU.

Document présentant les origines et différentes phases du projet du CELT

Nous entamons au début de cette année 2021 la 3ème phase. Cette étape s’inscrit dans le cadre d’un projet porté par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, dénommé: «solutions pour l’énergie et l’environnement» (E2S-UPPA).

Notre projet initial visait la sécurité alimentaire à partir de l’agriculture et de l’alimentation. Il a ainsi été doublement élargi:

          -depuis l’agriculture vers les ressources naturelles

          -depuis l’alimentation vers les besoins fondamentaux

Le projet du CELT se donne alors quatre objectifs tels que présentés dans le document précité.

En substance, le projet du CELT vise à concevoir une loi qui se distingue de la loi d’ajustement de l’offre et de la demande. Il a pour ambition de réfléchir à une manière d’établir une loi d’ajustement des ressources et des besoins.

Membres du comité de pilotage du CELT

Le Celt est un réseau de chercheurs principalement juristes, mais il accueille aussi des représentants de toutes les disciplines. Son Comité de pilotage est composé comme suit :
.
Fabrice Riem, Coordinateur du Celt, Directeur adjoint du Centre de documentation et de recherches européennes, E2S-UPPA – fabrice.riem@univ-pau.fr
.
Pierre-Etienne Bouillot, Maître de conférences en droit privé à AgroParis Tech (Université Paris Saclay), Chercheur à l’Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne (IRJS).
.
Benoît Grimonprez, Professeur de droit privé à l’Université de Poitiers, spécialiste des questions foncières, en charge du projet ANR « Cultiver et protéger autrement ».
.
Miguel Angel Martin Lopez, Professeur à l’Université de Séville (droits de l’homme, droit des traités, souveraineté alimentaire).
.
Thomas Bréger, Docteur en droit de l’Université de Nantes, Consultant cabinet Terralim (terralim.fr).
.
Stéphane Pessina, Maître de conférences HDR en droit privé à l’Université de Rouen-Normandie, membre du CUREJ EA 4703 (Centre Universitaire Rouennais d’Etudes Juridiques), (Patrimonialisation/personnification des milieux de vie sur Terre, peuples autochtones)
.
Le Celt accueille également un post-doctorant contractuel rattaché au projet :
;
Nicolas Pauthe, E2S-UPPA – nicolas.pauthe@univ-pau.fr