Étiqueté : démocratie alimentaire

Publication : “Penser une démocratie alimentaire”: le volume 2 en open access

Disponible ici ! Dans cet ouvrage, qui rassemble une quarantaine de contributeurs, les chercheurs dialoguent avec des ONG, des organisations internationales, des syndicats, des think tanks, des entreprises et des citoyens, sur les conditions à réunir pour “Penser une démocratie alimentaire”. Ce qui ressort de ce dialogue, c’est la nécessité de penser un droit en-dehors du cadre étroit de la loi de l’offre et de la demande appliquée aux ressources naturelles, et en particulier à la terre et à l’eau. Un droit qui ne se réduise pas à équilibrer les forces en présence dans un marché qui ne serait que concurrentiel. Un droit qui permette aux Etats et aux collectivités locales de définir leur propre politique d’ajustement de leurs ressources naturelles avec le besoin fondamental de nourrir leur population. Dans cet ouvrage, qui rassemble une quarantaine de contributeurs, les chercheurs dialoguent avec des ONG, des organisations internationales, des syndicats, des think tanks, des entreprises et des citoyens, sur les conditions à réunir pour “Penser une démocratie alimentaire”. Ce qui ressort de ce dialogue, c’est la nécessité de penser un droit en-dehors du cadre étroit de la loi de l’offre et de la demande appliquée aux ressources naturelles, et en particulier...

Publication : “Penser une démocratie alimentaire” volume 1 en accès libre !

L’ouvrage “Penser une démocratie alimentaire” volume 1 est en accès libre ici. Cet ouvrage rassemble les contributions de 43 auteurs et détaille plusieurs des propositions du programme Lascaux pour penser une démocratie alimentaire. Penser une démocratie alimentaire suppose notamment : de préserver l’accès des paysans à la terre, à l’eau, aux ressources de la biodiversité, en particulier en luttant contre les accaparements étrangers et la biopiraterie ; de  respecter la diversité des formes d’agriculture, en particulier en tenant compte des besoins alimentaires des communautés, de la préservation de l’environnement, des évolutions du climat ; de laisser aux Etats le pouvoir de mettre en œuvre des politiques publiques pour ajuster l’exploitation de leurs ressources naturelles avec les besoins de leur population, pour faire face aux crises et pour garantir le  droit de chaque personne à l’alimentation ; de faire évoluer les règles d’information des consommateurs alimentaires de façon à permettre à ceux qui le souhaitent de faire des choix comme citoyens et pas seulement comme mangeurs. En faisant des propositions, le programme LASCAUX veut contribuer, avec les moyens du droit, à une réflexion collective au sein de la communauté des chercheurs et de la société civile. Liste des contributions : Aubry-Caillaud...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search