Le droit à l’alimentation dans la perspective de l’économie sociale et solidaire

Nouvel article de François Collart Dutilleul, dans la revue RECMA (à consulter en cliquant ici)

Le droit à l’alimentation défini par la FAO s’inscrit dans un système économique de marché concurrentiel complété autant que de besoin par des mécanismes de sécurité sociale et d’aide alimentaire. Si l’ESS contribue avec des acteurs spécifiques (coopératives, associations, entreprises à mission…), peut-elle aller plus loin et constituer un modèle alternatif à celui du marché ?
Si l’ESS porte un ensemble d’initiatives ponctuelles innovantes (Amap, épiceries sociales, coopératives de consommateurs, commerce équitable…), encore faut-il intégrer les fondamentaux du droit à l’alimentation tels qu’une économie des besoins, territorialisée, assortie de politiques publiques et sur une approche de l’utilisation de la terre et des ressources naturelles tournée vers le besoin à satisfaire.

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search