Actualité: Journée d’études « Gouvernance alimentaire territoriale » – 21 mars à Nantes

L’idée de circuit court explose actuellement ; elle n’est plus pensée comme une forme alternative, ni idéalisée. Elle s’emballe aussi avec l’émergence des politiques de l’alimentation (UE et France) : influence sur le développement de la restauration collective privilégiant les produits locaux, appels à projets liés au programme national de l’alimentation, projet alimentaire territorial, proposition de loi visant à favoriser l’ancrage territorial de l’alimentation…

La question n’est plus alors seulement de savoir comment mettre en place des circuits courts, qu’il s’agit d’articuler aux circuits longs, mais de comprendre, notamment sur la base des initiatives déjà réalisées, comment organiser les différents acteurs pour créer une véritable gouvernance alimentaire locale tenant compte des externalités négatives locales ou plus globales (risques d’exclusion, effet de niche…).

Cette journée d’études se présente comme une première tribune de réflexion. Elle centre les débats sur les jeux d’acteurs, publics et privés, leurs actions passées et à venir, leurs (nouveaux) modes de rencontre et de décision pour élaborer cette nouvelle gouvernance alimentaire territorialisée.

Cette journée d’études est organisée dans le cadre du Diplôme d’Université « Développement Durable Appliqué » par Luc BODIGUEL, chargé de recherche CNRS, Droit et changement social (UMR 6297), Université de Nantes et Christine MARGETIC, Professeure, Espaces et Sociétés (UMR 6590), Université de Nantes.

Thomas Bréger et Sarah Turbeaux, ingénieurs d’études du Programme Lascaux, interviendront sur le thème « La restauration collective : levier d’action pour le déploiement d’une politique alimentaire territoriale ? »

Le programme complet de cette journée d’études est disponible sur le site de l’IGARUN.

La plaquette de présentation peut être téléchargée ici.


Vous aimerez aussi...